10.jpg
Aoû 12 2018

L’Afrique a perdu un géant : Le Professeur Samir Amin

Amir Amin

Le Professeur Samir Amin nous a quittés le dimanche 12 août 2018, peu après 16 heures (locales) Il s’est éteint dans un hôpital parisien où il avait été transféré en urgence, pour traitement, à la fin du mois de juillet.

La liste des institutions que Samir Amin a créées et/ou dirigées est très longue. CODESRIA, ENDA, Forum du Tiers Monde, Forum mondial des Alternatives, Institut africain de développement et de planification (IDEP)... . La liste des mouvements qu’il a inspirés sur tous les continents est encore beaucoup plus longue. Il y a tout juste deux semaines, à Dakar, il avait fait une intervention lors de la présentation du Rapport alternatif sur l’Afrique, après avoir pris une part active à sa conceptualisation et à sa production..

Samir Amin était né en Egypte, en 1931. Il fut un grand érudit, qui a enseigné dans plusieurs universités d’Europe et d’Afrique, il a été auteur de plus de 60 ouvrages et d’un nombre incalculable d’articles publiés par des revues et des organes de presse rédigés en anglais, en français, en arabe et en plusieurs autres langues. Bon nombre de ses ouvrages sont devenus des classiques des études sur le développement et les sciences sociales : L’Accumulation à l’échelle mondiale, Le Développement inégal, La Déconnexion, L’Eurocentrisme, L’Empire du chaos, Sortir de la crise du capitalisme ou sortir du capitalisme en crise ? Global History: A View from the South...

Il a vécu et travaillé en de nombreux lieux, mais c’est Dakar qui avait été sa base au cours des 40 dernières années. C’est aussi à Dakar que le CODESRIA, ENDA, le Forum du Tiers Monde, le Forum mondial des alternatives et l’IDEP ont leurs sièges. Samir a convoqué et organisé la conférence inaugurale au cours de laquelle l’actuel CODESRIA a été créé, en février 1973.  Il était alors Directeur de l’IDEP, un institut affilié à la CEA et dont le siège est à Dakar. Il a été le premier Secrétaire exécutif du CODESRIA, des fonctions qu’il a exercées pendant trois ans, tout en assumant ses responsabilités à la tête de l’IDEP.

Pour bon nombre d’entre nous, Samir Amin a été un ami, un camarade, un grand-frère, un mentor, une source d’inspiration et le parfait exemple de l’intellectuel engagé. Il avait des principes et était cohérent, tout en conservant une grande souplesse intellectuelle. Il était le conseiller et l’ami de plusieurs chefs d’Etat ou de gouvernement progressistes du Sud, mais il était également un leader très respecté du mouvement social mondial. Il était d’une humilité confondante. Il est des moments où j’avais le sentiment que les exigences que le monde progressiste faisait peser sur son temps et son énergie étaient excessives, compte tenu de son âge. Mais Samir n’a jamais répondu « non » à une invitation du CODESRIA ou refusé de faire une excellente contribution au motif qu’il n’aurait pas été averti à temps.

Je me sens particulièrement privilégié d’avoir eu la possibilité de m’abreuver à sa source d’un si grand homme et de travailler avec lui ainsi que d’avoir été l’un de ses successeurs comme Secrétaire exécutif du CODESRIA. Les mots ne peuvent traduire le sentiment de perte que je ressens.

Au nom de TrustAfrica et en mon nom propre, je présente mes sincères condoléances à Isabelle (sa partenaire de toujours), Bernard Founou et Lilly Bayoumi (sa principale collaboratrice et assistante au Forum) et à toutes les familles que Samir a contribué à construire dans de si nombreuses parties du monde.

Qu’il repose en paix !

Ebrima Sall
Directeur exécutif de TrustAfrica

Read 312 times Last modified on lundi, 13 août 2018 17:25

Nos coordoneés

  • Lot 4, Almadies Ngor, Dakar Sénégal
  • +221 33 869 46 86
  • +221 33 824 15 67

Fil Twitter

Suite à une erreur, potentiellement un dépassement de délai de connexion à Twitter, les tweets de cet utilisateur ne peuvent être affichés.

Conférences et ateliers