05.jpg
Aoû 01 2019

Faire entendre la voix des citoyens et assurer leur participation au développement de l’agriculture en afrique

Par Bethule Myamambi

Dans le cadre de son Programme de Plaidoyer en faveur de l’Agriculture, TrustAfrica a convié les partenaires et d’autres parties prenantes à un dialogue pour l’élaboration de politiques et de stratégies.  Intitulée : « Mandat et responsabilité : Faire entendre la voix des citoyens et assurer leur participation au développement de l’agriculture en Afrique », cette réunion de deux jours, s’est tenue à Kigali, la capitale du Rwanda, du 2 au 3 avril 2019. Elle a enregistré la participation de plusieurs partenaires régionaux et stratégiques. Dans une optique prospective, les discussions ont porté sur les opportunités, les stratégies, les objectifs et les actions prioritaires aptes à promouvoir et à faire entendre la voix et à assurer la participation des citoyens à la transformation et au développement inclusifs de l’agriculture en Afrique.

Dans son discours liminaire, Ernest Ruzindaza, Conseiller principal auprès de l’Union Africaine sur le Programme détaillé de développement de l’agriculture africaine (PDDAA), a souligné l’importance de la société civile, du collectif des petits exploitants agricoles en particulier, pour garantir une transformation de l’agriculture axée sur la demande, qui tienne compte des besoins et de la durabilité. Pour concrétiser cela, le cadre politique du PDDAA de l’UA a intégré des mécanismes de responsabilité mutuelle qui prescrivent clairement l’inclusion et la responsabilité mutuelle de tous les acteurs, y compris les acteurs non étatiques.

Par le biais de ses ateliers de formation sur la politique et le plaidoyer, le programme de l’agriculture de TrustAfrica a renforcé la capacité des Organisations de la Société civile et des Organisations d’Agriculteurs à analyser les dispositions politiques et budgétaires pour l’agriculture et à définir leurs positions, encourageant ainsi l’inclusion, la transparence et la reconnaissance du rôle des petits exploitants dans la politique et le financement de l’agriculture. Dans le cadre de son soutien au Processus d’Examen biennal (BR), TrustAfrica, qui a présenté son rapport inaugural au Sommet des Chefs d’État et de Gouvernement de l’Union africaine en janvier 2018, a mis au point une trousse d’outils de formation et de ressources à l’intention de la société civile, sur le rapport de l’examen biennal et a organisé une formation dans les pays où il a été mis en œuvre. Le programme vise à améliorer les connaissances des organisations de la société civile aux fins de contribuer au Processus d’examen biennal.

Les parties prenantes sont de plus en plus nombreuses à penser qu’il est nécessaire d’accorder la priorité à la défense des droits et de faire entendre la voix des petits exploitants agricoles. Il s’agit aussi d’assurer leur participation, en particulier lorsqu’une pléthore d’organisations cherche à parler  au nom des pauvres des zones rurales, à les enrôler ou à obtenir leur soutien, et demande une transition agraire juste et inclusive.  Un autre consensus clair a été l’urgente nécessité de créer un environnement favorable aux petits exploitants agricoles et à la société civile. Il faut promouvoir des systèmes alimentaires durables et autonomes en Afrique afin de mettre un terme à la faim et de réduire la pauvreté.  Par ailleurs, la société civile devra également faire face, de manière proactive, aux défis émergents du changement climatique et des phénomènes météorologiques extrêmes. Elle doit aussi prendre en compte la concurrence croissante autour des ressources naturelles. La réduction de la dégradation galopante de l’environnement est à renforcer. La responsabilisation dans les secteurs de l’agriculture et de l’environnement demeure aussi une priorité pour ce qui est de la participation des communautés rurales à la gouvernance économique.

Cette réunion a été bien couverte par les principaux médias nationaux (rwandais) et régionaux.

Veuillez trouver ci-dessous des articles sur la réunion :

Read 510 times Last modified on jeudi, 15 août 2019 22:31

Nos coordoneés

  • Lot 4, Almadies Ngor, Dakar Sénégal
  • +221 33 869 46 86
  • +221 33 824 15 67

Fil Twitter

Suite à une erreur, potentiellement un dépassement de délai de connexion à Twitter, les tweets de cet utilisateur ne peuvent être affichés.

Conférences et ateliers