01.jpg

Le fonds a été créé par Open Society, MacArthur et Ford Foundations pour aider le gouvernement nigérian actuel dans sa campagne de lutte contre la corruption et instituer des réformes de la justice pénale. Il vise à contribuer à la promotion de la responsabilité et de la probité au sein de la fonction publique au Nigeria en veillant à ce que ceux qui abusent de la confiance du public soient naturellement traduits en justice. TrustAfrica supervise et administre les activités du fonds. 

Le Nigeria est la plus grande économie d’Afrique et la nouvelle administration a fait montre d’une forte volonté politique en matière de lutte contre la corruption. Le fonds appuie cet effort en recherchant des voies et moyens novateurs d’utiliser des technologies comme les médias sociaux et la participation des citoyens pour accroître l’opprobre du public envers la corruption.  Nous collaborons avec des partenaires pour créer des synergies, et dans certains cas, apporter un soutien pour le renforcement des capacités institutionnelles. Les plans futurs peuvent être axés sur la réforme de la justice pénale et d’autres activités, y compris la création d’un partenariat de suivi société civile-gouvernement et l’évaluation du risque de corruption et les lacunes en matière de capacités dans les institutions axées sur la lutte contre la corruption et sur la justice pénale. Le fonds va également au-delà de la réforme juridique et institutionnelle et des processus internationaux pour influer sur le comportement aux niveaux local et national.

Background

The Anti-Corruption and Criminal Justice Reform Fund in Nigeria (the Fund) is a two-year, multi-donor initiative established by the Ford, Open Society and MacArthur Foundations (the Foundations) in order to support the current Nigerian administration in its resolve to fight corruption and its underlying factors as well as institute criminal justice reform. As fiscal manager, TrustAfrica oversees the management and administration of the Fund in close and robust liaison with the Foundations and the Nigerian Presidency. The Fund was established in mid-2015 to contribute towards the advancement of probity and accountability in public service in Nigeria and ensure that those who indulge in the abuse of public trust are predictably brought to justice.

Download the Case Study

ROYNF (Robert and Yeranda Nkosi Foundation) is a micro level incremental innovation complemented by comparative data which seeks to raise learning outcomes by developing a language appropriate participative learning model.  The ROYNF approach is compatible with Uganda’s national Thematic Curriculum, and yet distinct, in that, it features pupils’student group work, application in private schools, and kinaesthetic/participative activities.  While these might not be new ideas, their application in this context is innovative.  This project targets Lumasaaba language speakers, but the approach should be useful in other languages, as well.

Download the Case Study

The MECPK project has evolved significantly since its first iteration. It now includes the review, revision, and implementation of the Reading for Comprehension methodology (RfC), teacher training in that revised methodology, the use of an improved student learning assessment tool, comparison of learning outcomes to baseline and to a control group, increased parental support, and the establishment of local libraries.  

Download the Case Study

ELEP (Early Learning Enhancement Project), a micro level incremental innovation complemented by comparative data, seeks to raise learning outcomes by engaging and empowering community education stakeholders to produce context-specific strategies, training events and learning innovations which address the realities of each individual project school. This is done by an annual cycle of assessment, analysis of resultant data, stakeholder interaction, creation of a work plan, and community action.  This cycle addresses learning outcomes as well as school management and school environment.

Télécharger l'étude de cas

Le projet FDK (Federation Dimbaya Kanyalen) vise à améliorer les performances en lecture en appliquant une méthode d’acquisition de compétences en lecture au niveau micro dénommée Stratégie active pour la réussite d’une école novatrice (SARENA). Cette stratégie, qui à l’origine devait être complétée par des données comparatives, est conçue pour les élèves francophones des deux premières années du cycle d’études primaires. SARENA utilise une méthodologie très complète dans la mesure où elle porte en grande partie sur la forme des mots et la mémorisation des textes, ce qui rend le développement de compétences en décodage moins important. Afin d’assurer des bonnes relations avec toutes les parties prenantes, l’inspection d’académie locale a reçu une formation supplémentaire et s’est vue confier la responsabilité du suivi en dépit de son incapacité avouée à bien jouer ce rôle. FDK bénéficie également de l’implication des communautés et des parents grâce à l’acquisition et à l’utilisation de téléphones mobiles pour faciliter la communication entre les enseignants et les parents. Parmi ses autres partenaires figurent le Bureau Artichaut de Dakar qui offre des formations et du matériel pour faciliter la mise en œuvre de SARENA.

Télécharger l'étude de cas

Le projet EMiLe (Enseignement Multi-Langue) vise à améliorer les résultats d’apprentissage grâce à l’élaboration et à la mise en œuvre d’un programme éducatif multilingue (MLE) permettant, dans un premier temps, aux enfants d’acquérir des aptitudes en lecture, écriture et calcul dans une langue qui leur est familière. Ce programme apprend ensuite aux enfants à appliquer ces aptitudes, concepts et attitudes dans le cadre de leur apprentissage et de leurs activités en utilisant la langue officielle, le français. Cette innovation, actuellement appliquée au niveau micro (complétée par des données comparatives) cause des perturbations dans la mesure où il n’existe actuellement aucun programme similaire au Sénégal ou dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest. 

Download the case study 

The NBDCK (National Book Development Council of Kenya) project aims to raise reading outcomes by offering extracurricular reading opportunities to public school children in the Kisii area of western Kenya. This is a micro level incremental innovation which originally included comparison to a control group, but this is no longer the case.  Grade six students (‘mentors’) are trained to read with grade 1 and 2 students (‘buddies’) during informal small group sessions supervised by teachers trained to this end. The groups sessions are held 2-4 times weekly on school grounds immediately after the school day.  Both mentors and buddies benefit, as mentors guide their group of 4-5 buddies through a reading process that includes picture reading, prediction, choral reading and mentors reading aloud to buddies.

La Fondation Thomson Reuters, en partenariat avec TrustAfrica, The African Centre for Media Excellence, The Institute for the Advancement of Journalism et The African Centre for Training Journalists and Communicatorssont à la recherche des journalistes financiers et/ou d’investigation basés en Afrique et qui souhaiteraient participer à notre programme d’enquêtes et de formation continue sur les flux financiers illicitesLes participants devront suivre une formation spécifique (atelierstutorataccès aux meilleurs experts) afin de pouvoir enquêter sur des 

sujets liés à la fiscalité et aux circuits monétaires illicites

La date limite de candidature est le 11 janvier 2016.

Dear valued partner,

2015 was an unusually interesting year with many highlights for TrustAfrica. We had the privilege and the honor to host the ‘Africa Higher Education Summit’, a first of its kind on the continent. A month later, we literally hosted Dakar through our ‘Run for a Cleaner Dakar’ campaign. It was a huge success. We also launched our continent-wide campaign to end Illicit Financial Flows #Stopthebleeding. As we break for the festive season, we want to thank you all for partnering with us this year and look forward to more fruitful engagements next year. Our commitment to you is that we will return even more passionate and engaged for Africa’s democratic transformation. 

Page 4 sur 8

Nos coordoneés

  • Lot 4, Almadies Ngor, Dakar Sénégal
  • +221 33 869 46 86
  • +221 33 824 15 67

Fil Twitter

Suite à une erreur, potentiellement un dépassement de délai de connexion à Twitter, les tweets de cet utilisateur ne peuvent être affichés.

Conférences et ateliers