08.jpg
News and Ideas

News and Ideas (42)

La tenue du procès de Hissein Habré devant les Chambres africaines extraordinaires fut l’aboutissement d’une lutte acharnée menée par les victimes du régime de l’ancien président tchadien et par la société civile tchadienne et internationale.

Ouvert le 20 juillet 2015 à Dakar, le procès a connu une interruption de 45 jours avant de reprendre le 7 septembre avec les auditions des témoins qui se sont poursuivies jusqu’au 15 décembre. Le premier chapitre de ce procès historique s’est clos le 11 février 2016 avec les plaidoiries de la défense et des parties civiles et le réquisitoire final du parquet.

TrustAfrica, en collaboration avec le groupe de recherche Thinking Africa, s’est approchée des différentes parties prenantes à ce procès afin de recueillir leur avis sur la signification et la portée de cette péripétie judiciaire inédite en Afrique.

Veuillez trouverez ci-dessous l’ensemble des entretiens qui ont été réalisées en ce sens.

Tribunal Dakar

On July 20th, 2015, the trial of former Chadian President Hissène Habré began before the Extraordinary African Chambers in Dakar, Senegal. Habré is accused of crimes against humanity, war crimes, and torture. The alleged crimes were committed during Habré’s regime from 1982 to 1990, when an estimated 40,000 people are reported to have died or disappeared.

Last modified on Tuesday, 19 April 2016 12:30

Élaborer un document de politiques générales pour régir la justice transitionnelle dans des États africains marqués par leur grande diversité sociopolitique et culturelle, n’est certainement pas une tache aisée. C’est pourtant à cette entreprise que des organisations non gouvernementales (ONG) et des experts scientifiques se sont attelées, depuis quelques années, sous l’égide de l’Union Africaine. Le dernier document de leur travail, en l’occurrence le Projet de cadre stratégique de justice transitionnelle de l’Union africaine (PCSJTUA)[1], a fait l’objet d’une dernière consultation d’experts les 19 et 20 novembre 2015, dont l’auteur de cette contribution a pris part, à Cape Town en Afrique du Sud[2]. La présente réflexion a pour but d’examiner brièvement l’apport du PCSJTUA à la justice transitionnelle du contexte assez particulier du Soudan du Sud.

Page 7 of 14

Get in Touch

  • Lot 4, Almadies Ngor, Dakar Sénégal
  • +221 33 869 46 86
  • +221 33 824 15 67

Twitter Feed

Due to an error, potentially a timed-out connection to Twitter, this user's tweets are unable to be displayed.

Conferences and Workshops