Ministère public contre Hisséne HABRE: RAPPORT DE L’AUDIENCE N° 31 DU 22 OCTOBRE 2015

A l’instar des audiences de la semaine, l’audience de ce jour a essentiellement porté sur les tortures
et actes inhumains dans les centres de détention. Poursuivant son interrogatoire débuté durant
l’audience du 21 octobre, le premier témoin a précisé qu’elle faisait partie des 9 femmes déportées
à Wadidoum. Elle est revenue en détails sur ses conditions de détention « aux locaux » pendant 2
ans avec sa fille âgée de 12 ans à l’époque. Contrairement aux affirmations des précédents témoins
déportés à Wadidoum selon lesquelles les plus âgées étaient épargnées, le témoin a affirmé qu’elle
avait bel et bien subi des sévices sexuels. Le deuxième témoin, dénommé Fatimé Sakine, a
également fait état de ses conditions de détention « aux locaux ». Elle y avait également subi des
sévices sexuels. Cette dernière a précisé qu’elle était surnommée madame Younouss, vu le nombre
de fois que le directeur de la DDS demandait à la voir dans son bureau

Published by

TrustAfrica

Author (s)

Document Type

Language

English

Popular Reads

Pratiques d’accompagnement des entrepreneurs et la performance au démarrage des petites entreprises au Cameroun et au Sénégal

Capital Social et Entrepreneuriat au Cameroun

Polarisation des activités économiques et restauration des zones humides : une analyse coûts -bénéfices appliquée à la région du lac Tchad

Etude sur les difficultés de recouvrement des créances dans l’espace Uemoa (Benin, Burkina-Faso, Mali, Senegal)