Ministère public contre Hisséne HABRE: RAPPORT DE L’AUDIENCE N° 42 DU 18 NOVEMBRE 2015

L’audience de ce jour, comme celle des deux dernières journées, a porté sur la répression des
opposants politiques à travers des tortures et actes inhumains. Dans cette perspective, M. BOUKAR
est intervenu pour reprendre son audition. Toutefois, il a présenté les mêmes signes de troubles
mentaux et le président de la chambre, après avoir recueilli l’avis de toutes les parties, a décidé de
le renvoyer. Le deuxième témoin, M. JOSUÉ Doumassen Ngardiguiro, un sous-lieutenant à
l’époque, a fait état des conditions de son arrestation. M. LAKOUBOU l’avait désigné à tort comme
faisant partie des porteurs de tracts. Dans son récit, il a expliqué les conditions de sa détention ainsi
que sa torture par la technique de l’arbatachar. Le troisième témoin, M. Souleymane
GUENGUENG, a été le président de la première association des victimes du régime de Habré. Il
était considéré comme un détenu politique par les agents de la DDS. Il a alors expliqué les
circonstances de son arrestation ainsi que les conditions de sa détention.

Published by

TrustAfrica

Author (s)

Document Type

Language

English

Popular Reads

Pratiques d’accompagnement des entrepreneurs et la performance au démarrage des petites entreprises au Cameroun et au Sénégal

Capital Social et Entrepreneuriat au Cameroun

Polarisation des activités économiques et restauration des zones humides : une analyse coûts -bénéfices appliquée à la région du lac Tchad

Etude sur les difficultés de recouvrement des créances dans l’espace Uemoa (Benin, Burkina-Faso, Mali, Senegal)