Renforcement des institutions nationales et des organisations de la société civile pour une prévention des conflits et une construction de paix efficace

Le paradoxe du continent africain est le suivant : A l’indépendance dans les années 1960, le processus de gouvernance était caractérisé par un leadership efficace armé de vision, de planification stratégique mais handicapé par la pauvreté d’une base de ressources humaines afin de transformer la vision en réalité – les leaders, tels que Kwame Nkrumah, Sekou Touré, Gamal Nasser, Nyerere, Houphouet – Boigny…ont dû recréer les institutions depuis les ruines du colonialisme et essayer de battre à domicile la pauvre base de resources humaines pour qu’elle prenne forme, souvent étant complétée, comme c’était le cas au Ghana de Nkrumah, par les ressources humaines en provenance de la diaspora, pour gérer la machine étatique.

Published by

TrustAfrica

Author (s)

Abdel-Fatau Musah

Document Type

Language

English

Popular Reads

Pratiques d’accompagnement des entrepreneurs et la performance au démarrage des petites entreprises au Cameroun et au Sénégal

Capital Social et Entrepreneuriat au Cameroun

Polarisation des activités économiques et restauration des zones humides : une analyse coûts -bénéfices appliquée à la région du lac Tchad

Etude sur les difficultés de recouvrement des créances dans l’espace Uemoa (Benin, Burkina-Faso, Mali, Senegal)